From 1 - 10 / 55
  • Document PDF du changement climatique dans le Rhin Supérieur (2019) : précipitations hivernales et risque d'inondation PDF Dokument Atlas Klimawandel am Oberrhein (2019) : Dossier Winterniederschlag und Hochwassergefahr

  • Document PDF du changement climatique dans le Rhin Supérieur (2019) : jours de gel PDF Dokument Atlas Klimawandel am Oberrhein (2019) : Dossier Frosttage

  • Cette carte représente les surfaces inondées par les crues de décembre 1947, janvier 1955, février 1958 et février 1970. Ces informations sont issues des archives de la DREAL.

  • Document PDF du changement climatique dans le Rhin Supérieur (2019) : précipitations estivales, les périodes sèches et le risque de sécheresse PDF Dokument Atlas Klimawandel am Oberrhein (2019) : Dossier Sommerniederschlag, Trockenphasen und Dürrerisiko

  • Atlas complet PDF du changement climatique dans le Rhin Supérieur - 2019 Gesamte PDF Atlas Klimawandel am Oberrhein - 2019

  • Document PDF du changement climatique dans le Rhin Supérieur (2019) : pluies intenses PDF Dokument Atlas Klimawandel am Oberrhein (2019) : Dossier Starkregen

  • L’indice de qualité de l'air ambiant est un outil de communication qui permet de fournir une information synthétique sous une forme simple (6 couleurs accompagnées d’un qualificatif) sur le niveau de la pollution de l'air ambiant, en agrégeant des données de concentrations mesurées ou modélisées, de plusieurs polluants atmosphériques au sein d'un établissement public de coopération intercommunale. Cet indice est calculé pour une journée et pour une zone géographique représentative (commune, EPCI). Cet indice est calculé conformément aux dispositions de l’article 3 de l’arrêté du 10 juillet 2020. Il est le résultat agrégé de la surveillance de cinq polluants atmosphériques : le dioxyde de soufre « SO2 », le dioxyde d'azote « NO2 », l'ozone « O3 », les particules de diamètre aérodynamique inférieur à 10 micromètres « PM10 » et les particules de diamètre aérodynamique inférieur à 2,5 micromètres « PM2,5 ». La mesure ou la modélisation des concentrations dans l'air ambiant représentatives d'une situation de fond pour les polluants entrant dans le calcul des sous-indices est réalisée conformément aux dispositions fixées par l'arrêté du 19 avril 2017 modifié. L'indice caractérisant la qualité de l'air globale de la journée considérée est égal au sous-indice le plus dégradé. Il correspond à un indicateur chiffré permettant d’évaluer l’état de la qualité de l’air ambiant de « bon » à «extrêmement mauvais » sur une échelle de 1 à 6.

  • Niveaux annuels des polluants en dioxyde d’azote NO2 et en particules en suspension PM10 issus de la modélisation sur l'agglomération de Troyes pour les années 2017 à 2019. Les données proviennent de la chaîne analyse de modélisation fine résolution (modèle ADMS-URBAN). Toutes les données fournies sont en μg/m³ (microgramme par mètre cube).Les statistiques annuelles concernent le dioxyde d'azote en moyenne annuelle (µg/m³), les particules en suspension PM10 en moyenne annuelle (µg/m³). Elles sont produites chaque année dans le cadre du reporting européen.

  • Les cartes de prévision d'indices de la qualité de l'air (IQA) et des concentrations spatialisés de pollution atmosphérique (NO2, O3, PM10) sont produites automatiquement 2 fois par jour (9h00 et 17h00) par la chaîne de modélisation PREVISIONAIR (modèle ADMS-URBAN) alimentée par la chaîne de modélisation régionale PREVEST . Ces données sont issues d'une correction statistique couvrant les échéances de J0, J+1 et J+2. Elles alimentent le bulletin journalier de prévision de qualité de l'air pour la région Grand Est. L'indice est calculé à partir de la concentration dans l'air ambiant de trois polluants mesurés en continu par des capteurs automatiques (NO2, PM10, O3). L'indice qualifiant une journée est associé à la concentration la plus élevée de ces polluants. Il varie sur une échelle de valeurs de 1 à 10 selon des niveaux fixés par les réglementations françaises et européennes qui correspond à un qualificatif de l'air ambiant de "très bon" à "très mauvais".

  • Estimation et taux d'évolution des émissions annuelles totales et par secteur d'activité (Format PCAET) des gaz à effet de serre (GES) sur la région Grand Est pour les années 1990 à 2018 exprimés en KtCO2e/an pour les unités administratives associées aux EPCI. Les fichiers correspondants sont respectivement dénommés ges_secten_comb_epci_"tous_secteurs" et ges_annee_epci_"tous_secteurs". Il est à noter que le taux d’évolution a été ici calculé entre 1990 et 2018 : 1990 caractérisant l’année de référence pour les GES conformément au protocole de Kyoto et 2018 correspondant à la dernière année concernée par la mise à jour de l’observatoire climat-air-énergie du Grand Est. Le calcul du PRG comprend les émissions directes de GES du territoire dues à ses activités auxquelles ont été soustraites les émissions directes de GES des centrales thermiques produisant de l’électricité, des réseaux de chauffage urbain livrant de la chaleur aux secteurs finaux et des incinérateurs de déchets ménagers qui, dans le Grand Est, produisent tous de la chaleur, de l’électricité voire les deux, et auxquelles ont été ajoutées les émissions indirectes de GES liées à la consommation d'électricité et de chaleur du territoire. De plus, les émissions de GES associées à l’énergie utilisée à des fins industrielles non énergétiques (comme matière première) ne sont pas comptabilisées. Les émissions de GES qui demeurent au bilan dans la branche énergie correspondent aux pertes de méthane des réseaux de distribution de gaz, émissions liées aux cokeries, etc. Le PRG au format PCAET a été calculé avec les coefficients 2013 du GIEC (5ème rapport) qui sont ceux « retenus par le pôle de coordination nationale institué par l’article R. 229-49» du Code de l’environnement. Les chiffres fournis sont issus de l’inventaire V2020 d’ATMO Grand Est. Les éléments méthodologiques utilisés proviennent en grande majorité des travaux animés conjointement par la Fédération ATMO France, le CITEPA et l’INERIS dans le cadre du Pôle de Coordination national des Inventaires Territoriaux (PCIT) piloté par la Direction Générale de l’Energie et du Climat du Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire et publiés dans le Guide méthodologique pour l’élaboration des inventaires territoriaux. Celui-ci est un guide technique complexe visant à préconiser des méthodologies pour l’élaboration d’inventaires d’émissions de polluants et de gaz à effet de serre au niveau du territoire. Les éléments présentés ici proviennent de la nouvelle version du guide (version juin 2019), validé par le Ministère de la Transition écologique et solidaire. Cette version n°2 est une mise à jour du premier guide publié en novembre 2012. Le rapport méthodologique détaillé associé à ces données est téléchargeable via cette fiche.