From 1 - 10 / 21
  • La donnée de géolocalisation dans le PMSI est un code géographique pour le patient et une adresse géocodée pour l’établissement de santé. Le code géographique correspond à un regroupement de codes postaux. Pour diminuer le risque de ré-identification, la CNIL demande que les codes géographiques ne regroupent pas moins de 1 000 habitants.

  • Afin d’assurer une bonne réalisation des travaux topographiques sur lesquels la Communauté d’Agglomération Portes de France-Thionville se base pour réaliser ses études et travaux, elle s’est dotée d’un canevas planimétrique (coordonnées X et Y en Lambert 93 CC49) et altimétrique (coordonnée Z dans le système IGN 1969) réparti sur l’ensemble de son territoire. Le canevas géodésique qui est la réalisation, ou la matérialisation, du système géodésique de référence, n’est bien souvent pas assez dense pour les travaux topographiques usuels. En effet, ces points de référence sont souvent très éloignés des différents chantiers. C’est pourquoi, il est d’usage de densifier ces réseaux géodésiques, de façon locale et en fonction des travaux topographiques à réaliser. Les canevas topographiques réalisés sont alors rattachés au système de référence national à l’aide du réseau géodésique. Ainsi ce canevas d’ensemble constitue l’ossature sur laquelle viendra se greffer le canevas polygonal lors du levé topographique proprement dit. C’est ce dernier qui assurera le lien avec les détails. Ce maillage de 125 points a été réalisé grâce à l’implantation de points espacés d’une distance maximale de deux kilomètres, afin d’assurer une homogénéité et une précision centimétrique (+/- 1.5 cm) des levés. Attention, en cas de travaux et de suppression d’un point du canevas de la CAPFT, il conviendra de prendre contact avec le service SIG, pour convenir du moyen de remplacement et de réimplantation de ce point, afin de garantir la précision et la densité de ce maillage dans le temps. Coordonnées sig@agglo-thionville.fr 03-82-526-526 (accueil), demander le service SIG

  • Les cartes des indicateurs de pollution sur Colmar sont produites chaque année dans le cadre du reporting européen à l'aide du modèle ADMS-Urban. Les indicateurs de pollution prise en compte concernent respectivement la moyenne annuelle de NO2 en µg/m3, la moyenne annuelle de PM10 en µg/m3, le nombre de jour dépassant 50 µg/m3 en PM10 en µg/m3 et la moyenne annuelle de PM2,5 en µg/m3.

  • Ensemble des jeux de données ayant trait à la thématique urgence : liste des autorisations, localisation des établissements et services...

  • Les cartes d'indices par commune sont produites automatiquement chaque jour entre 9h et 10h en aval de la réalisation du bulletin de qualité de l'air de l'ASPA. Les données d'entrée utilisées sous forme de grille sont des prévisions brutes de concentrations, issues des modélisations déterministes non corrigées du système PREVEST à 3 km pour le jour même et pour le lendemain. Une fois les estimations pour le lendemain saisies par le prévisionniste ASPA lors du bulletin, les prévisions brutes sont corrigées à l'aide d'une spatialisation des écarts selon une inverse distance. Les valeurs des indices du jour et du lendemain sont ensuite interpolées aux centroïdes des communes alsaciennes pour être affichées sur le site web de l'ASPA.

  • Les cartes des indicateurs de pollution sur la région Alsace sont produites chaque année dans le cadre du reporting européen. Les indicateurs de pollution pris en compte concernent respectivement le percentile horaire 99,8 de NO2 en µg/m3, la moyenne annuelle de NO2 en µg/m3, la moyenne annuelle de PM10 en µg/m3, le percentile journalier 90,4 de PM10 en µg/m3, le nombre de jours de dépassement de 120 µg/m3 par les maxima journaliers des moyennes horaires glissantes sur 8h en ozone, l'AOT végétation en h.µg/m3 et la moyenne annuelle de PM2,5 en µg/m3. Les données d'entrée utilisées sous forme de grille sont des concentrations issues des modélisations déterministes du système PREVEST à 3 km, raffinées à 1km selon la méthodologie GIRAF mise à disposition par Air Rhône-Alpes, puis corrigées par les statistiques annuelles du réseau de stations fixes de l'ASPA et des réseaux partenaires de PREVEST au moyen d'un krigage des innovations.

  • Afin d’alimenter les travaux de la Conférence Régionale de l’Energie et de l’Atmosphère en Alsace (CREA), les consommations d'énergie et les émissions atmosphériques de polluants et de gaz à effet de serre sont estimées simultanément chaque année au niveau communal dans le cadre de la mise à jour des inventaires de l'ASPA. Ces inventaires s’appuient sur le guide méthodologique pour l’élaboration des inventaires territoriaux des émissions atmosphériques élaboré par le pôle de coordination nationale des inventaires territoriaux (PCIT) associant notamment le Ministère en charge de l’Environnement, l’INERIS, le CITEPA et les associations agréées de surveillance de qualité de l’air (AASQA), fédérées au sein d’ATMO France. Les gaz à effet de serre pris en compte dans le lot de données pour l'année 2013 sont les suivants : CO2, CH4, N2O, fluorés et PRG. Le CO2 et le CH4 sont exprimés en T/an. Les fluorés sont exprimés en T équivalent CO2/an, tandis que le PRG est exprimé en KT équivalent CO2/an. Le N2O est exprimé en kg/an.

  • Le produit BD ORTHO® Historique IGN est une collection de mosaïques numériques d'anciennes orthophotographies panchromatiques (niveaux de gris) rectifiées dans la projection adaptée au territoire couvert. Le détail des millésimes (de 1956 à 1961) est joint dans les ressources associées.

  • Les cartes des indicateurs de pollution sur M2A et CC Porte de France Rhin sud sont produites chaque année dans le cadre du reporting européen à l'aide du modèle ADMS-Urban. Les indicateurs de pollution prise en compte concernent respectivement la moyenne annuelle de NO2 en µg/m3, la moyenne annuelle de PM10 en µg/m3, le nombre de jour dépassant 50 µg/m3 en PM10 en µg/m3 et la moyenne annuelle de PM2,5 en µg/m3.

  • Les cartes des indicateurs de pollution sur l'Eurométropole de Strasbourg sont produites chaque année dans le cadre du reporting européen à l'aide du modèle ADMS-Urban. Les indicateurs de pollution prise en compte concernent respectivement la moyenne annuelle de NO2 en µg/m3, la moyenne annuelle de PM10 en µg/m3, le nombre de jour dépassant 50 µg/m3 en PM10 en µg/m3 et la moyenne annuelle de PM2,5 en µg/m3.