JAC OCS du 26/11/2013

Retour sur la JAC "Occupation du Sol" du 26/11/13

Actualités
JAC
Occupation du sol
ocs
BdOCS
Source : Région Alsace
Publié sur GéoGrandEst le 12/12/2013

La journée d'animation sur d'Occupation du sol s'est déroulée selon le programme ci-joint. Vous y trouverez les présentations des intervenants.

A retenir:

  • Les produits OCS 2000, 2008 et 2011-12 relivrés en 2013 (V2) sont cohérents géométriquement et thématiquement. Sous maintenance jusqu'en juin 2014, n'hésitez pas à nous faire remonter toute anomalie que vous pourriez déceler par retour de mail à marie-christine.schott@region-alsace.eu  pour que nous puissions encore en améliorer la qualité.
  • Les premières exploitations permettent de dire qu'aucune inflexion notoire de l'artificialisation n'est mesurée en Alsace entre la période 2000-2008 et 2008-2012. Cependant, on observe d'importantes disparités territoriales, et les zones de chantier portent une part importante des mutations dans le Bas-Rhin entre 2000 et 2011. Consultez la rubrique "Ressources" pour accéder aux fiches par Scot.
  • L'accès aux produits de l'OCS se fait numériquement via la plateforme CIGAL par navigation cartographique ou par téléchagrmeent des données et produits. Ils se composent de données SIG et statistiques à différentes échelles et selon différents territoires, de métadonnées, de guides utilisateur et méthodologique, de produits à valeur ajoutée (fiches Scot, présentations, etc.)
  • La CIGAL est investie avec le CEREMA et l'IGN dans les travaux du groupe national pour constituer l'occupation du sol à Grande Echelle Nationale (OCS GeN). Il s'agit de travailler à l'interfaçage de l'OCS CIGAL avec la base nationale, de garantir la prise en compte des besoins locaux sans perdre l'historicité des travaux déjà menés et selon un modèle économique satisfaisant.
  • A l'instar des démarches menées en région Nord - Pas de Calais, la coproduction des données d'occupation du sol entre acteurs locaux alsaciens doit encore être promue pour répondre aux besoins en lien avec les problématiques traitées sur les territoires, selon une logique la plus cohérente possible en mutualisant au maximum les moyens humains et financiers.
  • Une enquête sur la perception de l'étalement urbain par les élus alsaciens menée en 2012, permet notamment de dire que plus de 50% des élus répondant se disant ruraux, ne se sentent pa concernés par l'étalement urbain. Ce travail, en complément du suivi de mesure de la consommation des espaces, constitue un outil d'aide aux politiques publiques pour limiter l'artificialisation en Alsace.